LECTURE PROJECTION PERFORMANCE.
50 min. 2014.

Présentée dans le cadre du Festival Côté Court à Pantin.
Presented in festival Côté Court in Pantin. France
Commissaire/Curator : Olivier Marboeuf/Khiasma.

english

Cette performance est la première forme produite suite à la résidence Hors les Murs de l’Institut Français, au Liban. Suivront un film et une installation vidéo. L’objet de la résidence est une recherche sur la notion de paradis et plus précisément de paradis perdu. Depuis des siècles ce territoire a subi des envahissements successifs qui ont imposé violemment leurs puissances, instituant une Tabula Rasa. Cet espace de projection (perdu), ancré dans l’histoire de ce pays, permet d’aborder poétiquement les questions de la mort et de la religion qui structurent la société contemporaine libanaise.

Protocoles de recherche :
- Le territoire : Dériver dans les espaces à la recherche de traces évoquant cette perte.
- La mort : Interviewer des femmes croyantes sur la représentation du trajet qu’elles feront après leur mort. Cette représentation a toujours été réservée aux hommes.
- L’envahisseur et le feu : Marcher dans tout le pays avec Julien Goubeix, artificier et cinéaste, en réalisant des performances de feu.
- Le processus de fabrication d’un matériau : Constituer un projet collectif en impliquant Candice Raymond chercheuse et historienne vivant au Liban, pour élaborer et réaliser les interviews des femmes libanaises, inviter sur la terre libanaise Bertrand Salignon, philosophe pour parler du paradis et Bertrand Gauguet, musicien, afin de réaliser l’image sonore des lieux traversés.
Écrire un journal de bord qui représente l’expérience et le processus de fabrication des images et des sons.

LECTURE PROJECTION AU CINÉ 104 :
Dans cette salle de cinéma, cette première restitution en live met en forme et en espace ce qui constitue le pré-film. Il n’y a pas de scénario pré-établi. Cette lecture projection donne une forme au processus de création d’un matériau composé d’images et de sons, permet de mettre en lumière les sources qui orientent et filtrent notre regard pour filmer. Cette performance est composée d’extraits lus du journal de bord, de photos projetées sur l’écran blanc de la salle de cinéma grâce à un banc titre, de sons et de séquences vidéos sous forme de fragments qui dessinent la forme d’un film possible.

Un récit fragmenté se construit et produit une sorte d’ante film. Une forme expérimentale où le spectateur trouve sa place dans les interstices.

À Pantin : Ciné 104.
Christian Barani
Matthieu Foulet
Claire Malrieux

Remerciements / Thanks to :
Julien Gourbeix
Olivier Marboeuf
Eli Souaby

Journal de bord : Paradis. Revue Débordements

English

This performance is the first shape produced further to the residence Hors les murs of the French Institute, to the Lebanon. Will follow a movie and an installation. The object of the residence is a research on the notion of paradise and more exactly lost paradise. For centuries this territory underwent successive invasions which imposed violently their powers, establishing Tabula rasa. This space of projection (lost), anchored in the history of this country, allows to approach poetically the questions of the death and the religion which structure the Lebanese contemporary society.

Protocols of search(research) :
- The territory : Derive in spaces in search of tracks evoking this loss.
- The death : Interview the religious women on the representation of the path which they will make after their deaths. Representation which was always reserved for the men.
- The invader and the fire : Walk with Julien Goubeix, pyrotechnician and film-maker, by realizing performances of fire.

- Establish a collective project by involving Candice Raymond researcher and historian living in the Lebanon to develop and realize the interviews of the Lebanese women, by inviting Bertrand Salignon, philosopher and Bertrand Gauguet, musician.
Write a dairy which represents the experience and the process of a movie.

READING / PROJECTION :
In this cinema, this first return, live, represent in space what allows the cinema to emerge, to give a shape to the process of creation of a movie. This performance consists of extracts read from the dairy, of the photos projected on the screen with an animation stand, of sounds and videos sequences.

À Pantin. Ciné 104 :
Christian Barani
Matthieu Foulet
Claire Malrieux

Remerciements / Thanks to :
Julien Gourbeix
Olivier Marboeuf
Eli Souaby

Accueil du site > Œuvres vidéos /Video works > Liban. Le paradis perdu > Performance : Quel renforcement nous pouvons tirer de l’espérance, si non, quelle résolution du désespoir
© Christian Barani 2018 |
  • Œuvres vidéos /Video works |
  • Videos/films |
  • Livres d’artiste / Art Books |
  • Photographies |
  • Vidéos pour scénographies |
  • Textes |
  • Biographie |
  • Actualités/News |
  • Plan du site | contact | rechercher