En Juillet 2004, je pars dans le village d’Harar pour filmer les lieux où Arthur Rimbaud vécut les dernières années de sa vie après avoir officiellement arrêté d’écrire. Durant une dizaine d’années, il marche dans la chaleur écrasante de très longues heures et de longues semaines dans les déserts environnants à la tête de caravanes marchandes. Pour évoquer cette période de sa vie, je réalise un plan séquence d’un homme qui marche dans les ruelles d’Harar portant un sac de 100 kg. Je le suis au même pas, au même rythme. Sur le sac porté les couleurs des voyelles sont inscrites. Ce plan séquence, mis en espace dans la Maison Rimbaud, devient une évocation de la vie du poète à Harar, et plus largement, de son destin.

© Christian Barani 2018 |
  • Œuvres vidéos /Video works |
  • Videos/films |
  • Livres d’artiste / Art Books |
  • Photographies |
  • Vidéos pour scénographies |
  • Textes |
  • Biographie |
  • Actualités/News |
  • Plan du site | contact | rechercher