Depuis les sumériens, le mot paradis a été associé au Liban. Dans les années 50 et 60, le monde oriental se pressait à Beyrouth pour partager la liberté et la joie du peuple libanais. Mais les nombreux conflits ont transformé ce monde idyllique. Dans des paysages hors du temps, des voix de femmes percent le silence et parle de cette mort qui rôde, pendant qu’un homme diabolique, le gaucher de la jambe, y dépose du feu.

Christian Barani signe avec ce film un nouvel essai poétique en forme de dérive sur les traces infernales d’un possible paradis.

un film de Christian Barani
musique originale : Bertrand Gauguet
avec : Julien Gourbeix, Ghada Najjar, Carina Safieddine, Batoul Hassoun Darine Akra, Miladi Khoury, Zilda Hallaq, Candice Raymond, Eli Souaïby
texte : Emmanuel Adely
voix : Lamia Joreige
montage son : Bertrand Gauguet
mixage : Christophe Hauser
traduction : Candice Raymond, Jameel Subay
producteur : Christian Barani / Olivier Marbœuf
producteur associé : Cédric Walter
avec la participation de : Sara Millot, Bernard Salignon, Flora Moricet, Mona Assaf, Nadia Safieddine, Souad Slim
production : Christian Barani / Spectre

durée : 63 min
année : 2019

© Christian Barani 2019 |
  • Actualités/News |
  • Les vaincus |
  • Documentaires déployés dans l’espace / Documentaries in space |
  • Expériences de la géographie / Experiences in geography |
  • Installations vidéo / Video installations |
  • Lectures projections / Projections readings |
  • Documentaires / Documentaries |
  • Œuvres de commande / Commissioned works |
  • Livres d’artiste / Art Books |
  • Photographies |
  • Biographie |
  • Textes |
  • Plan du site | contact | rechercher