english

Je marche depuis plusieurs heures dans les ruelles de la vieille ville d’Harar. La pluie, l’humidité me surprenne. Il fait froid. Je traverse un des marchés. Des oignons, des ânes, du riz, du sel, des marteaux, des vis, de la ferraille, de la boue…
C’est le bruit des machines qui m’a révélé leurs présences. Elles sont là. Elles trient des graines dans le fond d’une cour, au bout d’une ruelle. Elles sont là, souriantes, pieds nus, le corps planté dans le sol lisse en béton. Les pieds glissent, les bras s’agitent dans une économie d’énergie, les bustes se plient pour charger la matière. Une parfaite posture des corps leurs permet de tenir durant ces longues heures de travail. Une fine poussière emplit l’espace et leurs bronches. Chacune possède un outil approprié à la fonction, aux étapes nécessaire du tri entre graines et herbes. Plus loin, dans le fond de l’espace, les hommes manipulent les machines qui broient les graines en poudre d’épices qui sera vendue à la capitale.
Une chorégraphie du travail se met en place dans le cadre de la caméra.

Un plan séquence de 10 min
2005/2020


English

The sorters
I have been walking for several hours in the alleys of the old town of Harar. I am surprised by the rain and the humidity. It is cold. I walk through one of the markets. Onions, donkeys, rice, salt, hammers, screws, scrap metal, mud…
It was the noise of the machines that told me they were there. They’re there. They sort seeds in the back of a yard at the end of an alley. There they are, smiling, barefoot, the body planted in the smooth concrete floor. The feet slide, the arms shake in an energy saving, the busts bend to load the matter. A perfect posture of the bodies allows them to hold during these long hours of work. A fine dust fills the space and their bronchi. Each has a tool suitable for the function, the necessary steps of sorting between seeds and herbs. Further away, in the depths of space, men manipulate the machines that grind the seeds into a powder of spices that will be sold to the capital.

A choreography of the work is set up in the frame of the camera.

Duration : 10 min
2005/2020

© Christian Barani 2021 |
  • Actualités/News |
  • Les vaincus / The defeated |
  • Documentaire déployé / Deployed documentary |
  • Expériences de la géographie / Geography experiences |
  • Film Installation |
  • Lectures projections / Projections readings |
  • Documentaires / Documentaries |
  • Œuvres de commande / Commissioned works |
  • Livres d’artiste / Art Books |
  • Photographies |
  • Biographie. Biography |
  • Textes |
  • Plan du site | contact | rechercher