english

Le Porteur
Cet homme est un porteur professionnel. Il est le lien indispensable entre la plaine et les montagnes. Sans lui, sans eux, rien ne serait possible, la vie y serait impossible. Il porte et apporte des sacs de riz, de farine, de l’huile, des animaux, des chaussures, des vêtements, des tôles, des poutres en bois, des tuyaux en fonte pour les canalisations, des casseroles, des assiettes, du tissu, des piles, des radios, des bières… Il porte. Il porte l’habit traditionnel. Une sorte de toile de jute tressée qui comporte une capuche pour se protéger du froid et de la pluie. Elle se ferme avec une ceinture en corde. Ces trajets peuvent durer quinze à vingt jours durant lesquels il porte entre quarante et cinquante de kilos pour un salaire de 3 à 5 euros par jour. De cette somme, il doit déduire le prix des repas et de l’hébergement qui se résume souvent à une place au sol près d’un feu dans la cuisine. Pour économiser, la sorte de paillasse qu’il porte va lui permettre de dormir dehors dans les régions basses.
Il ne possède pas de chaussures. Ses pieds sont devenus si résistants aux pierres, cailloux, épines, à la souffrance qu’il marche pieds nus.

Durée du plan séquence : 12 min.


English

The Carrier
This man is a professional carrier. He is the indispensable link between the plain and the mountains. Without him, without them, nothing would be possible, life would be impossible. He carries and brings bags of rice, flour, oil, animals, shoes, clothing, sheet metal, wooden beams, cast iron pipes for pipes, pots, plates, cloth, batteries, radios, beer… He wears. He wears the traditional dress. A kind of woven jute cloth that has a hood to protect itself from the cold and rain. It closes with a rope belt. These journeys can last 15 to 20 days during which he carries between forty and fifty kilos for a salary of 3 to 5 euros per day. From this amount, he must deduct the cost of meals and accommodation, which often amounts to a place on the ground near a fire in the kitchen. To save money, the kind of bench he wears will allow him to sleep outside in the lower regions.
He has no shoes. His feet have become so resistant to stones, stones, thorns, to suffering that he walks barefoot.

Single sequence-shot : 12 min.

© Christian Barani 2021 |
  • Actualités/News |
  • Les vaincus / The defeated |
  • Documentaire déployé / Deployed documentary |
  • Expériences de la géographie / Geography experiences |
  • Film Installation |
  • Lectures projections / Projections readings |
  • Documentaires / Documentaries |
  • Œuvres de commande / Commissioned works |
  • Livres d’artiste / Art Books |
  • Photographies |
  • Biographie. Biography |
  • Textes |
  • Plan du site | contact | rechercher