MultiViewer nécessite JavaScript et le lecteur Flash.

“Maison Arthur Rimbaud”

english

Une installation vidéo dédiée au séjour d’Arthur Rimbaud à Harar (Éthiopie)

L’association de diffusion de vidéos d’artistes, "est-ce une bonne nouvelle" propose à onze artistes de l’association de représenter la vie d’Arthur Rimbaud durant les onze principales étapes de sa vie. Onze lieux définis par les scénographes de Guliver. Onze installations vidéos et ou sonores se répartissent dans onze pièces de la maison d’Arthur Rimbaud dite la "Maison des Ailleurs". Un long travail de production de toutes ces installations est effectué. Il durera 18 mois.
Je choisis de travailler sur la période où Arthur Rimbaud séjourne à Harar, village d’Éthiopie.
En Juillet 2004, je pars dans ce village pour filmer les lieux où Arthur Rimbaud vécut les dix dernières années de sa vie après avoir officiellement arrêté d’écrire. À Harar, il qualifie sa vie d’ennuyeuse bien qu’elle soit le plupart du temps éreintante. Il fait commerce dans la région pour gagner un peu d’argent, pour avoir un peu de respect de sa famille.
Il se fait envoyer des livres de constructions d’infrastructures et un appareil photo ainsi que les bains qui lui permettront de développer ses photographies.
Mais régulièrement, il accompagne ses caravanes commerciales. il marche de longues heures dans la chaleur écrasante et de longues semaines dans les déserts environnants. C’est lors d’une de ces marches, qu’il se blesse à la jambe. Une blessure qui s’infectera, lui procurant d’énormes douleurs. Trop épuisé par la souffrance, il décide de rejoindre la France pour se faire soigner. Mais il est trop tard. Il mourra peu de temps après.

Pour évoquer cette période de vie, je réalise un plan séquence d’un homme qui marche dans les ruelles d’Harar, portant un sac de 100 kg. Je le suis au même pas, au même rythme. Sur le sac porté, les couleurs des voyelles sont inscrites. Ce plan séquence, mis en espace dans la Maison Rimbaud, devient une évocation de la vie du poète à Harar, et plus largement, de son destin.

Maison Arthur Rimbaud, Maison des ailleurs à Charleville-Mézières.
Exposition permanente.

Artistes, écrivains, musiciens et poètes ayant participé au projet : Emmanuel Adely, Nicolas Barrié, yann beauvais, frédéric dumond, Jean-Michel Espitallier, Thomas Köner, Sabine Massenet, Frédéric Minière, patrickandrédepuis1966, Roland Schär.

Scénographe et maître d’œuvre : Guliver design
Producteur des œuvres visuelles et sonores : est-ce une bonne nouvelle
Partenaires : Musée Arthur Rimbaud, la Ville de Charleville-Mézières, avec le soutien de l’Etat (FNDAT), de l’Europe (FEDER), du Conseil Régional de Champagne Ardennes, du Conseil Général des Ardennes
Année : 2004


English

“Arthur Rimbaud House”

Video installation for the room dedicated to Arthur Rimbaud’s stay in Harar, Ethiopia

The videos artists association, "est-ce bonne nouvelle", offers eleven artists from the association to represent the life of Arthur Rimbaud during the eleven main stages of his life. Eleven locations defined by the scenographers of Guliver. Eleven video and sound installations are distributed in eleven rooms of the house of Arthur Rimbaud called the "Maison des Ailleurs". All of these facilities have a long production run. It will last 18 months. _ I choose to work on Arthur Rimbaud’s time in Harar, Ethiopia.
In July 2004, I went to this village to film the places where Arthur Rimbaud lived the last ten years of his life after having officially stopped writing. In Harar, he describes his life as boring although it is mostly grueling. He trades in the area to earn a little money, to have a little respect for his family.
He is sent books of infrastructure constructions and a camera as well as baths that will allow him to develop his photographs.
But he regularly accompanies his commercial caravans. He walks long hours in the crushing heat and long weeks in the surrounding deserts. It is during one of these steps, that he injures himself to the leg. A wound that will become infected, giving him enormous pain. Too exhausted by suffering, he decided to go to France for treatment. But it was too late. He died shortly afterwards.
To evoke this period of life, I make a sequence shot of a man walking in the alleys of Harar, carrying a bag of 100 kg. I am at the same pace, at the same pace. On the carried bag, the colours of the vowels are inscribed. This sequence plan, placed in space in the House Rimbaud, becomes an evocation of the life of the poet in Harar, and more broadly, of his destiny.

Arthur Rimbaud House. Maison des Ailleurs
Permanent exhibition

Artists, writers, musicians and poets who participated in the project : Emmanuel Adely, Nicolas Barrié, yann beauvais, frédéric dumond, Jean-Michel Espitallier, Thomas Köner, Sabine Massenet, Frédéric Minière, patrickandrésince 1966, Roland Schär.

Scenographer : Guliver design
Producer of visual and sound works : Est-ce une bonne nouvelle

Partners : Musée Arthur Rimbaud, the City of Charleville-Mézières, with the support of the State (FNDAT), Europe (FEDER), the Regional Council of Champagne Ardennes, the General Council of the Ardennes
Year : 2004

© Christian Barani 2021 |
  • Actualités/News |
  • Les vaincus / The defeated |
  • Documentaire déployé / Deployed documentary |
  • Expériences de la géographie / Geography experiences |
  • Film Installation |
  • Lectures projections / Projections readings |
  • Documentaires / Documentaries |
  • Œuvres de commande / Commissioned works |
  • Livres d’artiste / Art Books |
  • Photographies |
  • Biographie. Biography |
  • Textes |
  • Plan du site | contact | rechercher