Le Laboratoire de Recherche en Architecture de Toulouse et l’École Nationale Supérieure d’architecture de Toulouse présentent :

Ancely 2050, l’habitant au cœur du projet.
Un film/installation trois écrans de Christian Barani

english

Le grand ensemble Ancely est un grand ensemble d’HLM de près de 900 logements, construit dans les années 1963-1973 au nord ouest de Toulouse par l’architecte Henri Brunerie. Il bâtit ces logements avec le procédé de préfabrication Costamagna et utilisa seulement trois panneaux de tailles différentes et en briques creuses.
En 2019, la Cité Ancely a été labellisé Architecture Contemporaine Remarquable.

Ce grand ensemble se caractérise dès le départ par un esprit de coopération et de solidarité. Les coopérateurs mettent en place une gestion participative basée sur la solidarité et l’engagement social et culturel.
L’immense parc est préservé par l’architecte Brunerie grâce à une forme d’urbanisation qui s’inscrit dans la topographie. Tous les bâtiments ont une vue sur le parc comprenant des pins plus que centenaires ou les rivières Touch et Garonne. Les façades sont recouvertes de petits carrés d’émaux roses fabriqués dans la région.
Les habitants conscients de l’importance de la culture proposent de nombreux locaux associatifs et un Maison de la Jeunesse et de la Culturevient s’installer dans la cité.
Pour créer du lien social et permettre à tous ceux qui ne peuvent pas partir en vacances de passer un été joyeux, ils décident de construire des terrains de tennis ainsi qu’une piscine, ouverts à tout le monde.

Le point de départ de ce film est une recherche menée par le Laboratoire de Recherche en Architecture qui couvre une dimension de projet interdisciplinaire et trans-scalaire autour des notions de « mixité », de « nature en partage » et d’« énergies ».
Ces termes récurrents dans les programmes des projets d’habitats durables sont abordés au travers de la question des usages et du temps, et sont sous-jacents aux projets de réhabilitation des ensembles concernés, avec notamment les demandes : de re-construction d’un vivre ensemble, d’adaptation des logements liée à la transformation des modes de vie, de valorisation de l’image, de requalification des espaces partagés, de rénovation énergétique, de mise aux normes sanitaires, techniques et d’accessibilité, etc.

Ce film/installation raconte l’histoire de ce grand ensemble en donnant la parole aux habitants et en posant les enjeux contemporains d’une nécessaire rénovation architecturale.

Avec la participation de :
Grégoire Aced, Claudies Beautes, René Choucroun, Jean-Philippe Costes-Vidal, Jean-Michel Fabre, Gustave Guilhem, Elsa Maillard, Yvette Robert, Christophe Sibertin Blanc.

Direction de recherche :
Audrey Courbebaisse, Cédric Dupuis et Rémi Papillault.

Durée : 1h 06 min
Octobre 2020


The Research Labatory in Architecture and the National High School of Architecture in Toulouse present :
Ancely 2050, the inhabitant at the heart of the project.
A three-screen film/installation by Christian Barani

The big complex Ancely is a big HLM complex of about 900 dwellings, built in the years 1963-1973 in the north west of Toulouse by the architect Henri Brunerie. To build this complex, the architect used the Costamagna prefabrication process. The Cité Ancely is built with only three panels of different sizes and hollow bricks. In 2019, the Cité Ancely was labeled Remarkable Contemporary Architecture.

This large complex was characterized from the start by a cooperative and solidarity spirit. The cooperators set up a participative management based on solidarity and social and cultural commitment.
The immense park is preserved by the architect Brunerie thanks to a form of urbanization that fits into the topography. All the buildings have a view on the park with its more than hundred years old pines or the Touch and Garonne rivers. The facades are covered with small squares of pink enamel made in the region.
The inhabitants conscious of the importance of the culture propose at the feet of the buildings, many associative premises and a Maison de la Jeunesse et de la Culture is created for all the inhabitants of the district.
The inhabitants want to associate with culture, sport. They decide to build tennis courts as well as a swimming pool, all open to everyone. _ These infrastructures create social links and allow all those who cannot go on vacation to spend a happy summer.

The starting point of this film is a research that covers an interdisciplinary and trans-scalar project dimension around the notions of "mixity", "shared nature" and "energy".
These terms recur in the programmes of sustainable housing projects and are addressed through the question of use and time, and underlie the rehabilitation projects of the housing estates concerned, with in particular the demands for : the re-construction of a way of living together, the adaptation of housing linked to the transformation of lifestyles, the enhancement of the image, the re-qualification of shared spaces, the renovation of energy, the upgrading of sanitary, technical and accessibility standards, etc.

This film/installation tells the story of this large complex, gives a voice to the inhabitants and raises the contemporary issues of a necessary architectural renovation.

With :
Grégoire Aced, Claudies Beautes, René Choucroun, Jean-Philippe Costes-Vidal, Jean-Michel Fabre, Gustave Guilhem, Elsa Maillard, Yvette Robert, Christophe Sibertin Blanc.

Research direction :
Audrey Courbebaisse, Cédric Dupuis et Rémi Papillault.

Duration : 1h 06 min
October 2020

Accueil du site > Œuvres de commande / Commissioned works
© Christian Barani 2021 |
  • Actualités/News |
  • Les vaincus / The defeated |
  • Documentaire déployé / Deployed documentary |
  • Expériences de la géographie / Geography experiences |
  • Film Installation |
  • Lectures projections / Projections readings |
  • Documentaires / Documentaries |
  • Œuvres de commande / Commissioned works |
  • Livres d’artiste / Art Books |
  • Photographies |
  • Biographie. Biography |
  • Textes |
  • Plan du site | contact | rechercher